Accueil / A la Une / Togo: Mgr Kpodzro réclame le texte de l’expert constitutionnaliste de la CEDEAO

Togo: Mgr Kpodzro réclame le texte de l’expert constitutionnaliste de la CEDEAO

Partagez ceci :

L’archevêque Philippe Fanoko Kpodzro ne cesse d’exposer sa lecture de la situation politique du Togo. Un nouveau recensement, les réformes et les prisonniers sont entre autres sujets abordés par le prélat mardi lors d’une conférence de presse à Lomé. Ceci, en présence des responsables des Eglises presbytérienne, pentecôtiste et évangéliste.  L’examen du projet de lois portant modification des articles 59, 69 et 100 de la Constitution togolaise ne répond pas aux aspirations du peuple, selon l’homme de Dieu

Dans la foulée de cette rencontre avec la presse, le dignitaire de l’église catholique appelle le gouvernement à tenir compte uniquement du texte proposé par l’expert constitutionnaliste recruté par la CEDEAO.

Le prélat qui affirme être au courant des informations selon lesquelles les députés membres de la Commission des lois constitutionnelles seraient en session ordinaire pour étudier le texte en question aujourd’hui, exige que cela soit fait conformément à la feuille de route de la CEDEAO.

Enumérant les différentes recommandations faites depuis l’arrivée au pouvoir de Faure Gnassingbé pour régler définitivement le problème togolais notamment,  l’Accord politique global (APG), les conclusions des Cadres permanent de dialogue et de concertation (CPDC), les recommandations de la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR) ; Mgr Kpodzro affirme que si les différentes recommandations et autres accords avaient été mis en application, les problèmes politiques actuels ne se seraient jamais posés notamment en ce qui concerne les mandats de Faure Gnassingbé.

L’archevêque émérite exige également des élections transparentes pour une démocratie renforcée.

 « Si les élections sont transparentes et sincères, les perdants iront féliciter les gagnants et la démocratie s’en trouverait renforcée…. Qui a peur de donner la même chance à toutes les citoyennes et à tous les citoyens ? Un vrai fort ne piétine pas le faible. Il sait qu’une humanité commune les unit et le sens du devoir et la crainte du jugement de l’histoire devraient gouverner nos actions », a-t-il déclaré.

Il demande que les listes électorales soient complètement reprises, corrigées, auditées avant toute nouvelle élection au Togo car pour lui, de centaine de milliers de togolais, y compris lui-même ne « s’étaient pas fait recenser lors des premières opérations en ce sens et pour des raisons évidentes ».

« Nous voulons que les recensements soient repris ici et maintenant, peu importe les coûts et qu’on donne le nombre de jours consistants pour ce faire », a-t-il ordonné.

Le sujet concernant l’arrestation des leaders du PNP a aussi préoccupé le prélat.

« A quoi sert de prendre en chasse des citoyens à part entière comme des membres du PNP », a-t-il questionné.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »