Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Burkina Faso / Burkina Faso : 31 ans après, Sankara « retourne » sur son lieu d’assassinat

Burkina Faso : 31 ans après, Sankara « retourne » sur son lieu d’assassinat

Partagez ceci :

Abdoul Karim Sango, le ministre burkinabè de la Culture, des arts et du tourisme du Burkina Faso a procédé lundi 15 octobre 2018 à la pose de la première stèle de Thomas Sankara tué il y a 31 ans jour pour jour. Le monument sera installé à l’endroit où le père de la révolution burkinabé et ses douze compagnons ont été mis à mort (actuel site du conseil de l’entente).

Avec cette stèle, Burkina Faso veut rendre immortel celui l’homme qui continue par inspirer des millions de jeunes africains sur le continent. Pour le ministre Abdoul Karim Sango, c’est un devoir d’œuvrer «constamment à entretenir l’idéal défendu par le président, et pour lequel il a sacrifié sa vie ».
La stèle de 8m de hauteur sera composée d’une statue géante de Thomas Sankara avec ses douze compagnons à ses côtés.
Pour l’un des avocats de la famille Sankara, ériger cette stèle, « C’est perpétuer la mémoire du président Sankara, c’est l’immortaliser, mais c’est aussi permettre aux générations futures de pouvoir se pénétrer de l’ensemble des connaissances et de l’action politique du président Thomas Sankara. Et je pense que le lieu choisi, aussi, est un lieu plein de symbolisme ».

Prudent, le ministre Abdoul Karim Sango invite les différents acteurs impliqués dans la réalisation de ce projet à tout mettre en œuvre pour sa réussite.

Thomas Sankara a été tué le 15 octobre 1987. Sur le plan judiciaire, le conseil de la famille Sankara se réjouit de la mise à la disposition des autorités judiciaires des archives longtemps classées « secret-défense » par la France.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »