Home / A la Une / Environnement : une espèce de la flore ghanéenne est menacée

Environnement : une espèce de la flore ghanéenne est menacée

Partagez ceci :

Après Madagascar, c’est le tour de l’Afrique de l’Ouest notamment du Ghana de commercialiser le bois de rose, un bois tropical très prisé en Chine. Des milliers de délégués et d’experts de 180 pays sont actuellement réunis à Genève afin de réfléchir au renforcement des règles mises en place il y a quarante ans par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites).

Connu pour ses importantes exportations de cacao et de l’or, ce pays d’Afrique de l’ouest est devenu célèbre dans la commercialisation du bois de rose dans le non-respect de la biodiversité mettant ainsi en danger sa flore.

« Le niveau auquel nous exploitons de bois de rose n’est pas durable. Nous abattons plus d’arbres qu’il n’en pousse naturellement. Il n’y a pas de plantations artificielles de bois de rose au Ghana. C’est à l’état naturel. Ces arbres se régénèrent par eux-mêmes. Donc, il faut couper à un rythme qui autorise la reproduction. Mais on en prend trop. Il faut savoir qu’il faut entre 40 et 100 ans même pour que le bois de rose atteigne la maturité pour être exploité », avertit William K. Dumenu, chercheur à l’institut forestier du Ghana et auteur d’un rapport sur la question.

Pour Selon William Bandoh, spécialiste de la biodiversité à l’Institut forestier du Ghana, en plus des failles dans la loi ghanéenne concernant l’abattage du bois de rose, il y a un système de corruption sophistiqué financé par l’argent chinois ». En effet, les trafiquants de bois de rose ont parfois recours à la violence, aux coups ou encore aux menaces.

Notons qu’outre les dégâts économiques et environnementaux, l’exploitation illégale du bois de rose est une source de division des populations : ceux qui résistent et ceux qui touchent quelques billets sont à couteaux tirés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »