Umalis Group
Home / Pays / Afrique de l’Ouest / Côte d’Ivoire / Femua 2018 : des artistes africains s’engagent contre l’immigration clandestine

Femua 2018 : des artistes africains s’engagent contre l’immigration clandestine

Partagez ceci :

L’édition 2018 du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua), aura lieu cette année du 17 au 22 avril prochain à Abidjan. Une dizaine d’artistes africains en vogue sont attendus pour célébrer la musique et chanter contre l’immigration clandestine d’Africains en Europe.

Il s’agit entre autres de Soprano, plus gros vendeur d’albums physiques (CD, vinyles) en France en 2017 avec “L’Everest”, Yémi Aladé, star de la musique nigériane, la vedette montante de la musique malienne Sidiki Diabate, le chanteur Lokua Kanza, virtuose de la musique acoustique originaire de la République démocratique du Congo. Le retenu cette année est : “jeunesse africaine et immigration clandestine”.

“Nous allons essayer de faire passer un message car nous estimons que le fléau (de l’immigration clandestine) a pris de l’ampleur et la musique constitue un bon canal pour le stopper”, a déclaré A’Salfo, lead vocal de magic system.

Des concerts, des conférences et un débat sur l’immigration meubleront cette 11e édition du festival. Ce débat sera animé par des responsables en charge de l’immigration et des jeunes qui expliqueront “leurs motivations” pour entreprendre un périlleux exode, “malgré le risque de mourir en Méditerranée”

Initié depuis 2008 par le célèbre ivoirien groupe magic system, le Femua se déroule chaque année à Korhogo (nord), quatrième ville du pays, grande pourvoyeuse de l‘émigration vers l’Europe. D’après l’AFP cette ville abritera la cérémonie de clôture du festival qui a pour parrain le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, également maire de Korhogo. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »