Home / A la Une / « Le palais du Baron », cet héritage qui divise en Égypte
Nom du fichier :DSCN6470.JPG Taille du fichier :398.0 Ko (407582 octets) Date de la prise de vue :2002/10/31 11:53:51 Taille de la photo :1600 x 1200 Résolution :72 x 72 ppp Nombre de bits :8 bits/canal Attribut de protection :Désactivé Attribut Masqué :Désactivé ID de l'appareil :N/A Nom du Modèle :E950 Mode de qualité :N/A Mode de mesure :Multizones Mode d'exposition :Programme auto Flash :Non Distance focale :14.2 mm Vitesse d'obturation :1/132 seconde Ouverture :F5.7 Correction d'exposition :0 IL Balance des blancs fixe :N/A Objectif :N/A Mode synchro-flash :N/A Différence d'exposition :N/A Programme décalable :N/A Sensibilité :N/A Renforcement de la netteté :N/A Mode de courbe :N/A Mode couleur :COULEUR Compensation des tons :N/A Latitude (GPS) :N/A Longitude (GPS) :N/A Altitude (GPS) :N/A

« Le palais du Baron », cet héritage qui divise en Égypte

Partagez ceci :

En Égypte, la rénovation du ‘’Palais du Baron’’ pose polémique. Encore appelée « Villa hindoue », le Palais faisait, d’après Africanews, l’objet d’un projet commun de restauration en 2012, entre le Gouvernement Égyptien et les autorités Belges, dans le but d’y installer un centre culturel international.


Mais après plusieurs années, les égyptiens ne semblent pas satisfaits du résultat et se seraient moqués de l’aspect jugé bâclé de ce palais pourtant historique. D’après le ministre des antiquités, Khalid El-Enany, c’est la fin des travaux qui alimente les critiques, ce qui d’après lui est tout à fait normal.


“Les travaux de restauration coûtent plus de 6,1 millions de dollars : nous ne sommes pas sûrs de la faisabilité économique (de la restauration) mais nous le faisons pour préserver les antiquités égyptiennes…..Le palais était sur le point de s’effondrer, le sous-sol était à peine soutenu pour ne pas tomber : les critiques ont eu lieu deux mois avant la fin des travaux car nous sommes si près de terminer les restaurations”, a expliqué le ministre.


Les Égyptiens espèrent que cette fortune dépensée pour la rénovation sera à la hauteur de leurs attentes. Les autorités ont annoncé l’ouverture du Palais au grand public “au début de l’année prochaine”.

Construit en 1907, le Palais a été acquis par le gouvernement égyptien en 2005 (à l’occasion du centenaire d’Héliopolis) et classé « monument historique » par le Conseil suprême des antiquités égyptiennes en mars 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »