Accueil / Africa top success / Qui est Aminata Touré, cette jeune Malienne devenue la première femme noire nommée ministre en Allemagne?

Qui est Aminata Touré, cette jeune Malienne devenue la première femme noire nommée ministre en Allemagne?

Partagez ceci :

C’est une première. Aminata Touré nommée ministre des Affaires sociales dans la région du Schleswig-Holstein, en Allemagne. Même si elle n’est pas la première Africaine à occuper un poste politique important en Allemagne, sa nomination en tant que ministre est un fait historique.

Ce mercredi 29 juin 2022, Aminata Touré devient la toute première femme noire ministre en région en Allemagne. Elle a été nommée ministre des Affaires sociales dans la région du Schleswig-Holstein. Cette nomination est l’accomplissement d’un rêve, le fruit de la préparation.

Un symbole d’intégration des « Afro-Allemands »

Ses parents débarquent en Allemagne en 1990, en provenance du Mali. Deux ans plus tard, la petite Aminata est née. Elle obtient la nationalité allemande à l’âge de 12 ans après des années difficiles dans des foyers de réfugiés. Papa et maman se séparent.

Élevée par une mère qui vit désormais seule avec ses filles, Aminata Touré va étudier les sciences politiques et le français grâce à une bourse. Très tôt, elle s’engage au sein du mouvement de jeunesse du parti vert de sa région, le Schleswig-Holstein. Parallèlement, elle s’engage en politique comme assistante d’une députée écologiste au parlement fédéral à Berlin.

Cette fascination pour la politique, elle la décrit dans son livre Nous pouvons être plus nombreux, la puissance de la diversité : « Je suis une jeune femme noire qui a décidé très tôt de faire de la politique et de prendre des responsabilités. Je savais que mon âge, mes origines et le fait d’être une femme joueraient un rôle, mais je n’imaginais pas quelle dimension cela prendrait. »

« Je veux que plus de personnes issues de la diversité fassent de la politique, mais cela demande aussi beaucoup de discipline, de force et d’épreuves », souhaite-elle dans son ouvrage autobiographique.

Avant d’être nommée ministre, Aminata Touré était sur la liste des Verts aux élections régionales de mai dernier. Les Verts s’en sortent avec 18,3%, devenant ainsi la deuxième force devant les sociaux-démocrates.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »