Accueil / Country / West Africa / Mali / Des accords entre jihadistes et populations, le Mali en danger ?

Des accords entre jihadistes et populations, le Mali en danger ?

Partagez ceci :

Des accords locaux se multiplient entre les populations et les jihadistes au nom de la paix et pendant ce temps la question de l’implication des autorités maliennes et de la stratégie nationale de lutte contre le djihadisme se pose.

Le dernier compromis en date a eu lieu entre les habitants de Boni, dans la région de Mopti, et les jihadistes de la Katiba Serma, membre du Jnim, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, lié à al-Qaïda. Les populations ont dû entrer en négociation avec les jihadistes en début de semaine avant que le blocus qui pèse sur la région depuis le 25 mai ne soit levé.

Pour rappel, en mars de l’année dernière, un accord direct a été signé entre jihadistes et habitants à Farabougou, dans la région de Ségou. Des accords de ce genre se comptent par dizaines, indiquent des sources.

Les populations ont compris qu’il fallait négocier avec les occupants pour pouvoir vivre dans une relative paix. En retour, les jihadistes imposent leurs lois dans certaines parties du territoire malien pendant que la junte au pouvoir est écartée et semble être spectatrice de ce triste scénario.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »