Accueil / A la Une / 8 mai, une journée sous haute tension s’annonce au Tchad

8 mai, une journée sous haute tension s’annonce au Tchad

Partagez ceci :

Alors que la coordination citoyenne Wakit Tama appelle à des marches pacifiques dans tout le pays ce samedi 8 mai, le gouvernement indique que les manifestations étaient autorisées sous certaines conditions.

Cette manifestation de la société civile a pour but de protester contre les autorités de transition qui gèrent le pays depuis la mort de l’ancien président Idriss Déby, il y a presque trois semaines. Le Conseil militaire de transition dirigé par le général Mahamat Idriss Déby, fils de l’ancien président, et le gouvernement qu’il a nommé par décret ne sont pas reconnus par des organisations de la société civile.

Selon le dernier communiqué du ministère de la Sécurité, les manifestations sont autorisées à condition que le parcours ait été annoncé, qu’elles soient encadrées, et qu’une demande ait été déposée cinq jours à l’avance. La marche de ce samedi ne remplit donc pas ces conditions.

Dénonçant une décision « illégale » prise par des autorités « illégales », le mouvement Wakit Tama maintient cependant la manifestation.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »