Accueil / Country / West Africa / Burkina Faso / Assises nationales au Burkina Faso : le capitaine Ibrahim Traoré va-t-il se retirer ?

Assises nationales au Burkina Faso : le capitaine Ibrahim Traoré va-t-il se retirer ?

Partagez ceci :

Trois enjeux justifient l’organisation des assises nationales qui débutent ce vendredi dans la capitale burkinabè et s’étendent sur deux jours dans la salle des Banquets, Ouaga 2000. La classe politique, le MPSR et les forces de sécurité, la société civile, les organisations coutumières et religieuses ainsi que les représentants des populations déplacées y sont conviés.

Organisées par un comité émanant du ministère de l’Administration du territoire, ces rencontres visent à mettre en place une nouvelle charte de la transition, à nommer un nouveau président de la transition et à veiller au respect de la durée de la transition.

L’adoption d’une nouvelle charte par l’ensemble des « forces vives » reposera notamment sur l’article 10 qui stipule que « le président de la transition n’est pas éligible aux élections présidentielle, législatives et municipales qui seront organisées à la fin de la transition ».

La transition a une durée de deux ans, à compter du 1er juillet 2022. Cette décision prise en accord avec la Cédéao doit être respectée.

Concernant la nomination d’un nouveau président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré avait indiqué qu’il ne resterait pas à la tête de l’État et qu’il se contenterait d’assurer les « affaires courantes ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »