Home / A la Une / Coronavirus : le Gabon garde un œil sur ses frontières

Coronavirus : le Gabon garde un œil sur ses frontières

Partagez ceci :

Le Gabon joue la carte de la fermeté. « Compte tenu de la découverte récente d’un cas de coronavirus à Yaoundé au Cameroun, il a été décidé de restreindre provisoirement les mouvements de personnes aux frontières Nord », voilà un extrait de l’arrêté signé de Lambert Noël Matha, ministre de l’Intérieur gabonais. Une décision qui intervient 24 heures après que deux cas de coronavirus ont été déclarés par les autorités camerounaises.

Le document précise que la mesure ne concerne pas les camions de transport de marchandises qui seront toutefois soumis à es « contrôles nécessaires, en vue de circonscrire tout risque éventuel ».

Deux cas du nouveau coronavirus ont été déclarés vendredi par les autorités camerounaises. Il s’agit d’un Français arrivé le 24 février dernier et d’une Camerounaise ayant été en contact avec lui.

Les deux patients ont été placés « en isolement dans un centre de prise en charge » de l’hôpital central de Yaoundé, l’un des principaux hôpitaux publics, selon le Dr Manaouda, qui assure que c’est « la surveillance active » mise en place par le Cameroun qui « a permis de détecter ce cas ».

Le Gabon est limité au nord par le Cameroun, au nord-ouest par la Guinée équatoriale et au nord-est par le Congo-Brazzaville.

Le Cameroun est le premier pays d’Afrique centrale à enregistrer des cas du nouveau coronavirus. Huit autres pays du continent sont touchés par le Covid-19 : Algérie (17 cas), Sénégal (4 cas), Égypte (2 cas), Maroc (1 cas), Nigeria (1 cas), Tunisie (1 cas), Afrique du Sud (1 cas) et Togo (1 cas).

À l‘échelle mondiale, plus de 100.000 cas connus ou avérés de nouveau coronavirus ont été enregistrés depuis le début de l‘épidémie, dont plus de 3.450 décès, dans 92 pays et territoires, selon un décompte de l’AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »