Accueil / Country / West Africa / Nigeria / Inondations au Nigéria : famine et épidémie de choléra guettent le pays

Inondations au Nigéria : famine et épidémie de choléra guettent le pays

Partagez ceci :

Il est reproché aux autorités fédérales et locales dans les États les plus touchés par les inondations de ne pas avoir su anticiper les fortes pluies et prévenir les dégâts humains ainsi que matériels. Depuis les grandes pluies du mois de juin, le Nigeria a déploré plus de 600 morts, plus de 2,5 millions de personnes affectées et 1,3 million de personnes déplacées.

Ce n’est pas la première fois que le pays connait de telles inondations. En 2012, des inondations particulièrement meurtrières avaient fait 363 morts et 2,1 millions de déplacés.

Cette situation crée des difficultés d’approvisionnement par le canal routier entrainant l’augmentation des prix des produits de première nécessité et du carburant. Mais, le cauchemar est loin d’être terminé. Plusieurs États, notamment ceux Bayelsa et de Rivers, devraient subir d’autres épisodes de pluies diluviennes jusqu’à fin novembre, selon le ministère des Affaires humanitaires.

Les Etats de l’Alambra, de Bayelsa, de Rivers, de Cross River, du Delta sont particulièrement exposés et en alerte jaune. Selon les informations, les eaux seraient contaminés et rendraient malades les populations.

La ministre nigérienne des Affaires humanitaires Sadiya Umar Farouq, lors d’une conférence de presse organisée dimanche dernier à Abuja, a indiqué que plus de 120.000 maisons avaient été endommagées, dont plus de 80.000 totalement détruites. Par ailleurs, près de 110.000 hectares de terres agricoles ont été partiellement ravagés, ainsi que de nombreuses routes et infrastructures indispensables du pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »