Accueil / Classement de Shanghai: les USA s’offrent les 139 meilleures universités au monde, la France piétine !

Classement de Shanghai: les USA s’offrent les 139 meilleures universités au monde, la France piétine !

Partagez ceci :

Chaque année, le classement de Shanghai liste les 500 meilleures universités du monde. Celui de 2018 a été rendu public mercredi. Pendant que les universités américaines font encore parler d’elles, la France résiste.

Cette édition met une fois de plus les Universités américaines en première place de ce classement.  Parmi les 500 universités du palmarès, 139 sont américaines. C’est moins qu’en 2017, où 164 universités américaines y apparaissaient, mais cela reste la meilleure performance nationale. D’autant plus que le pays continue de dominer le top 10 et le top 20.

Pour ce qui concerne la France, c’est l’Université  de Sorbonne qui est  arrivée en 36e position, alors qu’en 2017 l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) occupait la 40è position.

Selon le site Science et Avenir, ceci s’explique aussi par le fait que Sorbonne Université soit issue de la fusion, le 1er janvier 2018, de la fusion de Paris-Sorbonne et de l’UPMC. Une position qui « confirme Sorbonne Université comme une université de recherche de dimension internationale », s’est félicité l’établissement dans un communiqué.

A en croire toujours à cette presse scientifique, le top 10 est identique à 2017. Pour la 16è année consécutive, Harvard domine le classement, devançant sa compatriote Stanford et l’université britannique Cambridge. Huit des dix premières places du classement sont ainsi occupées par des établissements américains. On trouve également l’université d’Oxford en 7e position.

Comme en 2017, seuls quatre établissements non-américains se retrouvent ainsi parmi le top 20 : les britanniques Cambridge, Oxford et University College de Londres tandis que l’Institut fédéral de technologie de Zurich pointe à la 19e place.

Outre Sorbonne Université en 36e position, l’université Paris-Sud occupe la 42e position et l’École normale supérieure de Paris, la 64e. Au niveau international, la première université asiatique, l’université de Tokyo, garde une position inchangée, à savoir la 24e position, par rapport à l’édition 2017. Les universités chinoises, qui étaient entrées dans le top 100 en 2016, gagnent également du terrain : l’université de Tsingthua gagne 3 places, en passant de la 48e position à la 45e, tandis que l’université de Pékin passe de la 71e à la 57e place.

Notons que ce classement, élaboré depuis 2003 par le cabinet indépendant Shanghai Ranking Consultancy, distingue les 500 établissements d’enseignement supérieur dans le monde. Il prend en compte six critères, dont le nombre de Nobel et médailles Fields parmi les étudiants diplômés et professeurs, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline, ou encore le nombre de publications dans les revues Science et Nature.

Le cabinet présente son classement comme « le plus fiable », mais ce dernier fait chaque année l’objet de critiques qui jugent la méthodologie biaisée. Certains critères évalueraient par exemple davantage les performances passées des établissements, plutôt que la qualité d’enseignement actuelle.