Accueil / Au moins 5 personnes sont mortes de la variole du singe en Afrique

Au moins 5 personnes sont mortes de la variole du singe en Afrique

Partagez ceci :

Le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’un point presse à Genève a indiqué que le meilleur moyen de se protéger de la variole du singe « est de réduire le risque de se retrouver exposé ». Cette mise en garde concerne essentiellement les hommes qui ont des relations sexuelles avec des personnes de même sexe.

Cependant en l’état actuel des connaissances, la variole du singe n’est pas encore considérée comme une maladie sexuellement transmissible et tout le monde peut la contracter par le contact peau à peau direct mais aussi les draps ou vêtements infectés.

« Pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes, cela veut aussi dire, pour le moment réduire le nombre de vos partenaires sexuels et échanger des informations avec tout nouveau partenaire pour être en mesure de les contacter », a indiqué le Dr. Tedros qui a déclenché samedi dernier le plus haut niveau d’alerte de son organisation pour tenter de juguler la maladie en précisant qu’en cas d’apparition de symptômes il faudra s’isoler.

Plus de 18.000 cas de variole du singe ont été signalés dans le monde depuis le début du mois de mai en-dehors des zones endémiques en Afrique : 70% des cas en Europe et 25% dans les Amériques, selon le patron de l’OMS.

La même source indique que cinq personnes sont mortes de la maladie sur le continent africain et environ 10% des cas nécessitent une admission à l’hôpital pour tenter d’atténuer la douleur que connaissent les patients.

L’Organisation Mondiale de la Santé précise que pour l’heure, il n’y a pas suffisamment de vaccins disponibles. « Il est important de souligner que la vaccination ne protège pas instantanément contre l’infection ou la maladie et cela peut prendre plusieurs semaines », a mis en garde le Dr. Tedros. Il recommande donc de donner la priorité à ceux qui sont le plus à risque, ceux qui sont malades et ceux qui les soignent ou font de la recherche.

La vaccination contre la variole du singe s’effectue avec deux doses, espacées d’au moins 28 jours.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »