Accueil / L’Afrique de plus en plus menacée par des épidémies d’origine animale

L’Afrique de plus en plus menacée par des épidémies d’origine animale

Partagez ceci :

De plus en plus de cas de maladies d’origine animale transmissibles aux humains, comme récemment la variole du singe, ont été signalés sur le continent africain ces dix dernières années. On note une hausse de 63% par rapport à la décennie précédente. Selon les experts de l’Organisation mondiale de la Santé, les cas risquent d’augmenter en raison de la croissance démographique.

« Nous devons agir maintenant pour éviter que l’Afrique ne devienne l’épicentre des maladies infectieuses émergentes », a alerté ce jeudi 14 juillet l’Organisation mondiale de la santé lors d’une conférence en ligne. En effet, près de 80% des maladies infectieuses émergentes sont causées par des agents pathogènes d’origine animale. Cette situation s’explique par le fait que des humains s’accaparent de plus en plus des terres réservées aux animaux sauvages.

« L’activité humaine a détruit les écosystèmes et les barrières entre les animaux et les hommes, favorisant la propagation des maladies zoonotiques. Ces chiffres nous rappellent que les maladies ignorent les frontières et les barrières entre les espèces », a commenté Karim Tounkara, représentant pour l’Afrique de l’OMS.

Pour ce faire, l’Organisation mondiale de la santé appelle à une meilleure vigilance dans la consommation de viande de brousse, puisque la plupart de ces maladies proviennent des animaux sauvages.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »