Umalis Group
Home / A la Une / Des ‘bonnes’ vendues sur internet, un scandale qui éclate au grand jour !

Des ‘bonnes’ vendues sur internet, un scandale qui éclate au grand jour !

Partagez ceci :

Un marché ‘florissant’ qui a tout l’air de l’esclavage moderne. Le scandale fait suite à une enquête menée par BBC au Koweït. Après diffusion de l’élément vidéo, il s’est révélé que dans le Golfe, des employés de maison sont achetés et vendus illégalement en ligne dans un marché noir en plein essor. Et ceci, grâce à des applications hébergées par Google Play et Apple App Store, et à des hashtags à algorithme via Instagram, propriété de Facebook. Une situation qui indigne.

Des applications Google, Apple

Cette enquête révèle la vente d’esclaves en ligne à travers une application intitulé « 4 sale ». Dans laquelle des bonnes sont écoulées ainsi que des télés et des voitures. Et c’est disponible sur Google Play et App Store.

Promotion de l’esclavage moderne

« Si Google, Apple, Facebook, et autres font la promotion de ces applications, cela signifie qu’ils font aussi la promotion de l’esclavage moderne… »déclare Urmila Bhoola, expert de l’Onu sur l’esclavage.

Violation des lois au Koweït

« Dans ce genre de système (au Koweït), l’employeur pense que l’employé lui appartient. Et donc confisque son passeport. Et cela ne devrait pas être le cas »,  déplore Mary Ann Abunda, défenseur du droit des travailleurs.

Facebook, interpellé à ce propos, déclare avoir banni le  hashtag Maidsfortransfer car ce contenu violait leurs politiques. « Nous avons enlevé 703 comptes », soutient-il.

Avec nos confères de Senego.com.

Photo à la Une: image d’archives

Traduction »