Accueil / RDC: quel avenir politique pour Vital Kamhere, l’ex-Dircab de Tshisekedi?

RDC: quel avenir politique pour Vital Kamhere, l’ex-Dircab de Tshisekedi?

Partagez ceci :

Ouf de soulagement pour Vital Kamerhé! Condamné dans une affaire de corruption, le président de l’UNC a été acquitté par la Cour de cassation. À présent, que va devenir l’ancien président de l’Assemblée nationale congolaise sous Joseph Kabila, devenu entre-temps directeur de cabinet de Félix Tshisekedi?

Après deux ans des démêlé judiciaires,Vital Kamerhé est désormais lavé de tout soupçon. En effet, en 2020 l’ancien directeur de cabinet de Félix Antoine Tshisekedi avait été condamné à 20 ans de travaux forcés par des tribunaux de première instance pour des faits de corruption et de détournements de fonds. Cet ancien bras droit du chef de l’État congolais était accusé d’avoir détourné une somme de 60 millions de dollars destinée à réaliser le programme d’urgence de Félix Tshisekedi fraîchement élu à la tête du pays.

Jeudi 24 juin 2022, la Cour de cassation de Kinshasa-Gobé, à travers une note adressée à ses avocats, l’a acquitté. Selon les juges de cassation, il n’y a pas d’éléments matériels de preuves pouvant attester la culpabilité de l’homme de Bukavu dans cette affaire. Cette libération a suscité la jubilation de ses proches notamment dans son fief à Bukavu. Selon les informations de RFI, les scènes de liesse ont été constatées dans cette localité après la divulgation de l’information sur son acquittement.

Cet engouement qui fait suite à sa libération prouve dans une certaine mesure l’assise politique de Kamheré dans les provinces et sa popularité. Mais a-t-il encore les coudées franches pour peser dans le giron politique congolais ?

Un passé politique glorieux avant la disette

Ancien membre de première heure du PPRD de l’ancien président Joseph Kabila, Vital Kamerhé est un grand commis de L’État. L’homme âgé de 70 ans aujourd’hui a occupé les plus hautes fonctions sous l’ancien régime congolais avec pour point d’orge le poste de président de l’Assemblée Nationale entre 2006 et 2009. Suite aux velléités de Joseph Kabila de briguer un 3e mandat en 2016 en opérant une réforme de la constitution, le natif de Bukavu a pris ses distances avec l’ancien président en guise de protestation pour aller fonder son parti politique l’Union pour la Nation Congolaise en 2010. Il se présente sans succès dans la foulée aux présidentielle de 2011.

En 2016, cet économiste chevronné a soutenu Félix Antoine Tshisekedi aux élections présidentielles et a contribué à son accession au pouvoir par le biais d’une coalition dénommée Cash. Il a même été nommé par l’actuel locataire du Palais de la Nation, directeur de Cabinet dudit Palais. Mais il est finalement tombé en disgrâce avec ce dernier après les accusations de corruption et de détournement dont il a fait l’objet.

Ses nouveaux rapports avec Félix Tshisekedi

Vital Kamerhé pourra-t-il se réconcilier avec son ancien bras droit, le président Félix Tshisekedi après des relations tumultueuses qu’ils ont entretenu suite à sa condamnation ? la question reste ouverte.

Sans aucun doute, son acquittement est un acte fort de la part de la justice congolaise pourtant accusé dès le début de cette affaire d’avoir été instrumentalisé par le régime de Kinshasa. A l’approche de la présidentielle de 2023, les faits et gestes de Vital Kamerhé vont être scrutés à la loupe. Il pourra même envisagé se présenter face à son ancien ami à cette présidentielle.

Aujourd’hui lavé de tout soupçon, Vital Kamheré va-t-il ses amis d’hier dans le camp présidentiel ou suivre un destin personnel?




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »