Accueil / A la Une / L’ancien Président sud-africain Jacob Zuma risque une peine de prison
President Jacob Zuma gestures during his question and answer session in Parliament in Cape Town, South Africa, September 13, 2016. REUTERS/Mike Hutchings

L’ancien Président sud-africain Jacob Zuma risque une peine de prison

Partagez ceci :

Pour avoir quitté la commission d’enquête Zondo sans autorisation, l’ex chef d’Etat sud-africain Jacob Zuma pourrait être condamné à une peine de prison ou une amende.  

« Pour être partis sans permission, pour refus de répondre aux questions et pour refus d’honorer les convocations, Jacob Zuma et son panel d’avocats ont commis des actes criminels. Il pourrait maintenant être arrêté et jugé pour ces actes. Les peines possibles sont assez faibles, un emprisonnement de six mois ou une amende », déclare Cathleen Powell, Professeure associé de Droit public à l’Université du Cap.

En effet, Jacob Zuma fait face à 16 accusations de fraude, de corruption, de blanchiment d’argent et de racket liés aux 783 paiements à la société française d’armement Thales dans le cadre d’un accord d’armement en 1999. Il avait été forcé à la démission en 2018.

Pour sa part, Zuma accuse le juge Raymond Zondo de partialité et exige qu’il se récuse. Il a plutôt quitté le panel pendant la session.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »