Accueil / A la Une / Pourquoi l’Angleterre refuse les certificats de vaccination provenant de l’Afrique ?

Pourquoi l’Angleterre refuse les certificats de vaccination provenant de l’Afrique ?

Partagez ceci :

Pourquoi le Royaume-Uni envoie des vaccins en Afrique mais ne reconnaît pas ceux qui les ont reçus comme étant vaccinés ? La question a tout son sens dans la mesure où l’Angleterre refuserait des certificats de vaccination provenant du continent. Une politique qui décourage davantage des ressortissants africains à se faire vacciner en vue d’avoir un pass vaccinal, tel qu’imposé dans la plupart des pays à travers le monde.

Le Dr John Nkengasong,le directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), souligne au micro de BBC Afrique que « la position du Royaume-Uni est déroutante et qu’elle a des conséquences importantes sur les campagnes de vaccination ».

Il avertit que certaines personnes se demanderaient pourquoi elles devraient se faire vacciner si le vaccin n’est pas accepté au niveau international.

De nombreux Africains sont furieux et qualifient cette politique de discriminatoire.

La semaine dernière, renseigne notre source, le gouvernement britannique a retiré plusieurs pays de sa « liste rouge », à partir de laquelle les voyageurs doivent être mis en quarantaine s’ils se rendent en Angleterre.

Il précise toutefois que les personnes ayant été vaccinées dans la plupart des pays hors du Royaume-Uni, de l’Union européenne et des États-Unis devront rester en quarantaine, car le Royaume-Uni n’acceptera pas les certificats.

Les autres nations du Royaume-Uni – l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord – définissent leurs propres politiques de santé.

Dans un premier temps, le Royaume-Uni refuse de reconnaître les vaccins AstraZeneca produits en Inde, alors qu’ils sont exactement les mêmes que ceux fabriqués en Europe.

Mercredi, il annonce que ces vaccins sont approuvés, mais il n’accepte toujours pas les certificats de la plupart des pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »