Accueil / A la Une / Colombie : l’ex-otage Ingrid Betancourt se retire de la course à la présidentielle

Colombie : l’ex-otage Ingrid Betancourt se retire de la course à la présidentielle

Partagez ceci :

La Franco-colombienne et ex-otage Ingrid Betancourt a annoncé le retrait de sa candidature à l’élection présidentielle du 29 mai en Colombie et son ralliement à un candidat indépendant, Rodolfo Hernandez.

« Aujourd’hui j’ai pris la décision d’appuyer l’unique candidature qui peut mettre fin au système », a déclaré Mme Betancourt au cours d’une conférence de presse à Baranquilla (nord), au côté de M. Hernandez.

Populaire en France, Ingrid Betancourt, 60 ans, reste un personnage relativement controversé en Colombie, où elle ne suscite guère de sympathie et où on lui reproche notamment d’avoir essayé de tirer profit financièrement de sa détention.

Elle se désiste au profit de Rodolfo Hernandez, donné en troisième position dans les sondages, un homme d’affaire de 77 ans et ancien maire de la ville de Bucaramanga (nord), indépendant des partis traditionnels, inclassable politiquement mais souvent taxé de populiste.

Selon Ingrid Betancourt, le candidat Hernandez est «le seul qui puisse permettre la tenue d’un second tour et mettre en échec Petro et Gutierrez».

A noter que la Franco-colombienne se présentait sous les couleurs de son propre parti écologiste, Vert oxygène, portant un discours féministe et contre la corruption. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »