Accueil / Tanzanie : le président Magufuli hospitalisé pour cause de Covid-19 ?

Tanzanie : le président Magufuli hospitalisé pour cause de Covid-19 ?

Partagez ceci :

Depuis le début de la semaine, les spéculations vont bon train sur l’état de santé de John Magufuli. Le dirigeant tanzanien n’est pas apparu publiquement depuis le 27 février dernier. Un fait rare pour celui qui est habituellement vu tous les dimanches à la messe.

Tout a commencé avec un quotidien kényan qui a évoqué l’hospitalisation à Nairobi, pour cause de Covid-19, d’un haut gradé africain, citant des détails faisant penser au président tanzanien.

Une rumeur reprise notamment par un de ses opposants politiques, Tundu Lissu, qui affirme que le chef d’État aurait ensuite été transféré en Inde. Des informations démenties par les autorités tanzaniennes.

« Tanzaniens, votre président est en bonne santé, il travaille dans son bureau », a déclaré vendredi le Premier ministre Kassim Majaliwa.

Il a précisé avoir échangé avec John Magufuli par téléphone le matin même. Selon lui, le chef d’État aurait un agenda de travail très chargé, ne lui laissant pas de temps pour apparaître publiquement.

La veille, le ministre des Affaires constitutionnelles avait déjà tenté de couper court aux rumeurs sur Twitter, écrivant notamment que le président n’était « pas le chef d’un club de course à pied, ayant à se promener dans la rue tous les jours ».

Il avait aussi menacé de poursuites judiciaires ceux relayant, sur les réseaux sociaux, les rumeurs d’une contamination au Covid-19 du président. Le ministre de l’Information a quant à lui appelé les citoyens à s’informer via des sources officielles.

Sans preuves tangibles, ces déclarations semblent avoir peu convaincu. L’opposant John John Mnyika, secrétaire général du parti Chadema, a notamment réagi au discours du Premier ministre affirmant que ce dernier mentait.

Face à l’épidémie, le président Magufuli a, à plusieurs reprises, ignoré les mesures sanitaires, affirmant que le Covid-19 avait été vaincu grâce aux prières ou pouvait être soigné avec des remèdes naturels. Le mois dernier, il avait toutefois infléchi son discours en appelant au port du masque.