Umalis Group
Home / A la Une / France : le bracelet anti-rapprochement contre les violences conjugales
bracelet anti-rapprochement

France : le bracelet anti-rapprochement contre les violences conjugales

Partagez ceci :

Pour les associations de défenses de victimes de violences conjugales, le bracelet anti-rapprochement est insuffisant malgré que cela signe un pas dans ce combat. Entré en vigueur en France dès ce vendredi, c’est un dispositif qui doit tenir éloigné le conjoint violent de sa victime.

Selon les statistiques, des milliers de femmes sont victimes journalièrement de violences conjugales en France et ce sont des centaines qui y laissent leurs vies. Selon le décompte tenu quotidiennement par l’association « Féminicides par compagnons ou ex », plus de 66 femmes ont péri sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint.

Les bracelets anti-rapprochement (BAR) pourront être utilisés dès ce vendredi 25 septembre, selon un décret publié jeudi au Journal officiel. Pour rappel, cette mesure a été adoptée définitivement par le Parlement le 18 décembre 2019 à l’issue du Grenelle contre les violences conjugales.

Equipé d’une technologie GPS, le bracelet anti-rapprochement a l’apparence d’une grosse montre connectée et doit être porté au poignet par l’auteur des violences. La victime, quant à elle, portera toujours sur elle un boîtier qui lui permet d’être géolocalisée. Un périmètre de sécurité est décidé par le juge pour maintenir à distance le porteur du bracelet. Dès que ce dernier franchit la limite de sécurité, une alarme se déclenche pour l’avertir. Si l’auteur de violences ignore ce premier signal, un centre de contrôle du dispositif est immédiatement prévenu et les forces de l’ordre sont alertés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »