Accueil / Kim Jong-un exécute 7 personnes pour avoir regardé une « dance-pop »

Kim Jong-un exécute 7 personnes pour avoir regardé une « dance-pop »

Partagez ceci :

Sept personnes ont été exécutées publiquement en Corée du Nord pour avoir regardé des vidéos de K-pop, révèle un nouveau rapport accablant. 

K-pop est un terme désignant plusieurs genres musicaux originaires de Corée du Sud, caractérisés par une large variété d’éléments audiovisuels et abrégés au terme de K-pop.

Le rapport qui émane de l’organisation de défense des droits humains Transitional Justice Working Grou, montre que 27 condamnations à mort ont été exécutées dans le pays depuis 2011, dont un certain nombre pour avoir « regardé et distribué » des divertissements au sud de la frontière coréenne.

La possession de musique K-pop et de feuilletons K-drama est strictement interdite par le dictateur nord-coréen Kim Jong Un , qui a lancé une répression ces dernières années en réponse à la popularité croissante des médias parmi les citoyens de la nation.

Des entretiens avec près de 700 transfuges révèlent que six des sept exécutions ont eu lieu dans la ville de Hyesan entre 2012 et 2014.

Le rapport souligne : « Les personnes interrogées ont souvent déclaré que les règles sur les exécutions publiques exigent que trois tireurs tirent un total de neuf balles dans le corps du condamné. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »