Accueil / A la Une / Le coup d’Etat en Guinée sonne le glas des 3èmes mandats en Afrique

Le coup d’Etat en Guinée sonne le glas des 3èmes mandats en Afrique

Partagez ceci :

Alors que la chute du président guinéen Alpha Condé survient plus d’un an après celle d’Ibrahim Boubakar Keita du Mali, les regards se tournent vers les pays dans lesquels les chefs d’Etat briguent un 3ème mandat controversé.

Jusqu’au 5 septembre 2021, rien ne présageait un retournement de situation en Guinée alors que le désormais ex-président guinéen Alpha Condé réélu en octobre 2020 lors des dernières présidentielles poursuivait son troisième mandat à la tête du pays.

Comme l’ont prédit plusieurs observateurs de l’actualité politique en Afrique, les coups d’Etat constitutionnels ouvrent souvent la voie à des coups de force militaire. L’exemple du Mali et plus récemment de la Guinée jettent le trouble dans les gouvernements des pays concernés par le péché mignon du 3ème mandat.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »