Accueil / A la Une / Equateur : des prisonniers s’entretuent pour avoir le contrôle du trafic de drogue

Equateur : des prisonniers s’entretuent pour avoir le contrôle du trafic de drogue

Partagez ceci :

Près de 120 détenus sont morts lors de combats entre gangs au sein de la plus grande prison du pays, à Guayaquil. Trois jours après, la ministre de l’Intérieur annonce ce 1er octobre la décision du gouvernement de militariser toutes les prisons du pays.

A la suite de cet incident, une fouille généralisée a été organisée par un millier de policiers et militaires dans la principale prison de Guayaquil, au sud-ouest du pays. Tout est passé au peigne fin : les dessous de lits, l’intérieur des murs, les tuyaux et sous les toits.

Des armes blanches, des revolvers, des grenades, de la drogue, des portables et plusieurs autres choses ont été découverts. Ces armes sont des instruments lors des affrontements entre bandes rivales, en particulier les Choneros et Los Lobos en lien avec des cartels de la drogue mexicains de Sinaloa et de Jalisco-Nouvelle Génération.

Ces bandes rivales se disputent le contrôle du trafic de drogue non seulement à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur des prisons.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »