Accueil / A la Une / Génocide rwandais : quand Kagame dénonce l' »hypocrisie » des occidentaux

Génocide rwandais : quand Kagame dénonce l' »hypocrisie » des occidentaux

Partagez ceci :

Dénonçant l’hypocrisie des pays puissants vis-à-vis du génocide rwandais, le président Paul Kagame a soutenu qu’il y a trois systèmes qui gouvernent le monde: « l’un s’appelle démocratie, l’autre autocratie, le troisième – le plus puissant – très silencieux – efficace, c’est l’hypocrisie ».

Au centre commémoratif du génocide de Kigali, alors qu’il officiait le début d’une période de commémoration du génocide, Paul Kagamé a condamné les pays puissants pour leur réaction au génocide de 1994 au Rwanda.

M. Kagame a déclaré que les pays puissants ont assisté sans rien faire au génocide et n’ont donc « aucune leçon à donner à quiconque ».

Il les a accusés de « dissimuler leur responsabilité » en parlant de justice et de démocratie.

Un rapport d’experts de l’ONU a accusé les rebelles, puis l’armée dirigée par M. Kagame, d’avoir commis des atrocités sur les réfugiés hutus de la République démocratique du Congo qui ont fui après la défaite du régime génocidaire.

Environ 800 000 Tutsis et Hutus modérés ont été systématiquement tués en avril 1994, après qu’un avion transportant le président de l’époque, Juvénal Habyarimana, et son homologue du Burundi, Cyprien Ntaryamira – tous deux Hutus – a été abattu, tuant toutes les personnes à bord.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »