Accueil / A la Une / Grand Sahara : mort du djihadiste le plus recherché d’Afrique de l’Ouest

Grand Sahara : mort du djihadiste le plus recherché d’Afrique de l’Ouest

Partagez ceci :

Le chef du groupe État islamique qui sévit dans le Grand Sahara (EIGS) n’est plus. Il a été tué lors d’une opération menée par les troupes françaises. 

A la suite d’une frappe de la force française, qui combat les djihadistes au Sahel, plusieurs membres de l’État Islamique ont été tués dont le chef du groupe, Adnan Abou Walid Al Sahraoui.

C’est ce qu’a annoncé le président français, ce jeudi 16 septembre 2021 sur son compte Twitter.

« Adnan Abou Walid Al Sahraoui, le chef de l’État Islamique au Grand Sahara a été neutralisé par les Forces françaises », a tweeté Emmanuel Macron.

« C’est un autre succès majeur dans notre lutte contre les groupes terroristes au Sahel », s’est par ailleurs félicité ce dernier.

L’annonce de Macron met ainsi fin aux rumeurs qui, dès août, annonçait la mort de celui que ses combattants surnommaient « l’Émir ».

Désigné par la France comme la cible principale au Sahel depuis le sommet de Pau, en janvier 2020, Adnan Abou Walid al-Sahraoui était traqué nuit et jour par les services de renseignement.

Par Henri AKODO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »