Accueil / Guerre en Ukraine : l’OTAN sur le banc des accusés ?

Guerre en Ukraine : l’OTAN sur le banc des accusés ?

Partagez ceci :

Critiqué pour sa neutralité vis-à-vis de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le président sud-africain Cyril Ramaphosa sort de son silence et, sans détour accuse l’OTAN d’être à l’origine de la guerre qui oppose la Russie à l’Ukraine.

« La guerre aurait pu être évitée si l’OTAN avait tenu compte des avertissements de ses propres dirigeants et responsables au fil des ans selon lesquels son expansion vers l’est conduirait à une plus grande, et non moins, instabilité dans la région », a déclaré le président sud-africain en précisant qu’il est foncièrement contre l’usage de la force ainsi que la violation du droit international.

Contrairement à ses pairs africains, Cyril Ramaphosa est le premier président à se prononcer clairement sur la guerre en Ukraine.