Accueil / Guerre en Ukraine : un port bombardé par la Russie 24 heures après l’accord

Guerre en Ukraine : un port bombardé par la Russie 24 heures après l’accord

Partagez ceci :

La Russie vient de mettre un dramatique coup de canif dans le contrat d’accord sur les céréales, signé vendredi, avec l’Ukraine. Ceci, en bombardant par des missiles, les installations du port d’Odessa ce samedi 23 juillet.

Selon les autorités ukrainiennes, ces tirs ont touché une usine de traitement de céréales dans le port.

A la suite de cette frappe russe, Kiev a accusé Moscou de compromettre l’application de l’accord signé à Istanbul, la veille, pour la reprise des exportations de céréales ukrainiennes bloquées par la guerre.

Andriy Yermak, le chef de l’administration présidentielle ukrainienne, a qualifié pour sa part cet événement de « dichotomie diplomatique russe », pointant l’absence de confiance dans la parole russe.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a déclaré dans un communiqué qu’il « condamnait sans équivoque » ces tirs de missiles, ajoutant que « la mise en œuvre intégrale [de l’accord] par la Fédération de Russie, l’Ukraine et la Turquie est impérative ».

« Frapper une cible cruciale pour l’exportation de céréales un jour après la signature des accords d’Istanbul est particulièrement répréhensible et démontre une fois de plus le mépris total de la Russie pour le droit international et les engagements », a réagi le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Josep Borrell, sur Twitter.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »