Accueil / Méfiance et suspicion dans les pourparlers entre la Russie et l’Ukraine

Méfiance et suspicion dans les pourparlers entre la Russie et l’Ukraine

Partagez ceci :

C’est avec scepticisme que l’Ukraine a réagi à la promesse faite par la Russie pendant les négociations visant à réduire ses opérations militaires autour de Kiev et d’une autre ville.

« Afin d’accroître la confiance mutuelle et de créer les conditions nécessaires à la poursuite des négociations et à la réalisation de l’objectif ultime, à savoir la conclusion et la signature d’un accord, il a été décidé de réduire radicalement, et dans une large mesure, l’activité militaire à Kiev et à Tchernihiv », a déclaré le vice-ministre russe de la Défense, Alexander Fomin, aux journalistes.

En réponse, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a indiqué que « les Ukrainiens ne sont pas des gens naïfs. Les Ukrainiens ont déjà appris pendant ces 34 jours d’invasion, et au cours des huit dernières années de guerre dans le Donbass, que la seule chose à laquelle ils peuvent faire confiance est un résultat concret ».