Accueil / A la Une / Haïti : la veuve de Jovenel Moïse ne veut « ni vengeance, ni violence »

Haïti : la veuve de Jovenel Moïse ne veut « ni vengeance, ni violence »

Partagez ceci :

Abattu à l’âge de 53 ans par un commando armé, le chef de l’État haïtien Jovenel Moïse a été enterré vendredi en petit comité dans l’intimité des jardins de la résidence familiale. La cérémonie solennelle s’est déroulée à Cap-Haïtien, la métropole septentrionale d’Haïti, d’où était originaire Jovenel Moïse. 

Le bras en écharpe après avoir été gravement blessée dans l’attaque qui a coûté la vie à son mari, Martine Moïse s’est inclinée devant le cercueil de celui-ci.

Et elle n’a pas mâché ses mots. « On a comploté contre toi, te condamnant à mourir dans la barbarie et la cruauté, toi toujours si loyal envers eux, tu as été abandonné et trahi », a-t-elle dénoncé. 

« Quel crime as-tu commis pour mériter un tel châtiment ? », a-t-elle encore demandé. « Il connaissait bien les vices de ce système pourri et injuste », a affirmé l’épouse en deuil, coiffée d’un chapeau noir, « ce système auquel peu avant lui ont voulu s’attaquer ».

« Il s’est retrouvé du jour au lendemain avec tout le système en bloc, en face de lui », a-t-elle poursuivi, ajoutant toutefois ne vouloir « ni vengeance, ni violence ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »